3 questions à José Dehard, brasseur à Achouffe depuis 1990

Depuis quand travaillez-vous à la Brasserie d’Achouffe ?

Après avoir proposé mes services à Pierre et Chris, j’ai fait mes premiers pas à la brasserie le 20 août 1990, en aidant Pierre à porter des sacs d’orge car Chris s’était blessé. De fil en aiguille, je suis resté pour des petits travaux. Pierre m’a alors proposé de débuter une formation en maître brasseur. Ce que j’ai accepté avec plaisir. C’est ainsi que je suis devenu le deuxième employé de la brasserie, juste après Dominique qui avait été engagé en mars 1989.

À l’époque, le métier de brasseur était-il différent ?

Oui, il fallait surveiller minutieusement chaque étape, mélanger régulièrement la bière, faire chuter la température,…  Aujourd’hui, la fabrication est plus automatisée, mais il reste encore certaines tâches manuelles. Chaque année, la production augmente d’environ 20%. Les bâtiments, le matériel, les équipes ont donc évolué. Mais le métier de brasseur reste toujours aussi passionnant car chaque brassin est différent.

Citation

LA CHOUFFE permet de rencontrer des gens venant de tous pays, ce qui est très enrichissant.

Quels sont les aspects qui vous plaisent le plus ?

Je dirais sans hésiter l’entente et la bonne humeur qui règnent au sein de la brasserie. LA CHOUFFE permet aussi de rencontrer des gens venant de tous pays, ce qui est très enrichissant. Depuis mon arrivée, la brasserie a bien grandi et elle continue encore. C’est finalement le signe que ce que nous produisons plaît !