« C’est sans doute la question que l’on m’a posée le plus souvent dans ma vie, et qu’on me posera encore le plus souvent dans le futur  » – Chris Bauweraerts, co-fondateur de la brasserie d’Achouffe (« My Chouffe Story » 2012)

« PAS DE GROS MOINE SUR LA BOUTEILLE ! »

Les 2 co-brasseurs ne voulaient aucune référence à une abbaye, un moine ou tout autre aspect religieux. Ils voulaient quelque chose de différent de ce que faisaient les brasseurs traditionnels de l’époque.

LE MALHEUR DES UNS FAIT LE BONHEUR DES AUTRES

Suite à une tornade qui causa beaucoup de dégâts sur le petit village ardennais de Léglise un lundi 20 septembre 1982,  une soirée de solidarité fut organisée dans le but de rassembler des fonds pour aider les sinistrés. Chris regardait la vente aux enchères de peintures d’artistes locaux rediffusée à la télé, lorsqu’il repéra une aquarelle représentant un lutin en train d’épier une ferme à travers de hautes herbes.

 » UN LUTIN SUR L’ÉTIQUETTE, ÇA SERAIT PAS MAL !  » 

Le 1er dessin du lutin Marcel apparu ainsi en avril 1983.